jeudi 7 mars 2013

Maman m'a tué de Christelle MERCIER

Le manuscrit, 20/06/2011, 346 pages.
Lu du 4 au 7 mars 2013
 
22 histoires terribles de meurtres, de maltraitance d'enfants. 22 faits divers jugés ou en cours de jugement. On pense tous qu'une mère aime ses enfants et serait incapable de leur faire le moindre mal. Et pourtant, ces histoires présentent des femmes, atteintes pour certaines de maladies comme le syndrome de Münchhausen, des mères qui ont assassiné leurs propres enfants, comme Nicole Diar de Lorain, en Ohio aux Etats Unis. 
 
Mon avis : Houahou quelles histoires, ça fait vraiment froid dans le dos. Christelle Mercier a pris le parti de "raconter" ces "faits divers" (mais quelle horreur que cette expression), ces infanticides, ces matricides, cette violence dont on se demande d'où elle peut bien provenir. Le genre humain me questionne toujours et ce livre apporte peu de réponses car finalement le mal ne peut être qu'intrinsèque à la personne qui le commet, et c'est bien là où l'on se sent complètement dépassé. Il est quasi impossible de juger ces actes, ils ne peuvent que nous choquer, nous interpeller. Quoi qu'il en soit, et au vu de ces différentes histoires, je continue de penser que l'amour et une bonne éducation sur les notions de bien et de mal doivent absolument être un des fondements de la famille. Le reste ne peut qu'être indépendant de notre volonté.
Un livre choc que tout le monde ne pourra s'en doute pas lire mais dont le sujet doit être connu de tout à chacun.

(même si le terme "plaisir" ne s'y prête pas du tout)