jeudi 25 avril 2013

L'instinct maternel de Barbara ABEL

Le masque, 10/04/2002, 381 pages.
Lu du 21 au 25 avril 2013.
 
Il peut se passer d'étranges choses quand une femme désire un enfant coûte que coûte, au point de ne reculer devant rien. Au point d'en perdre la raison.
Mais sans bébé point d'héritage, c'est écrit dans le testament de feu-monsieur-le-mari-qui-s'est-cassé-le-cou-dans-l'escalier. Alors, n'est-ce-pas ? La veuve doit ruser, inventer des stratégies de remplacement au risque de se fourvoyer dans le crime.
Pourquoi, par exemple, ne pas enlever, puis séquestrer une jeune femme enceinte à laquelle personne ne s'intéresse et dont la disparition passera inaperçue ?
Pour quoi ne pas attendre sagement qu'elle accouche pour lui voler son bébé ? Voilà qui paraît beaucoup plus simple que de souffrir les inconvénients d'une grossesse tardive ! Un roman d'une méchanceté revigorante, qui oscille entre l'humour noir et la férocité.

Mon avis : Une (future) mère est prête à tout pour protéger son enfant mais jusqu'où ira une femme pour garder son train de vie ? C'est cette question qu'explore magistralement Barbara Abel !!! La plume est acérée pour construire ce thriller implacable. Les femmes dominent ce qui est plutôt rare mais se prête très bien au sujet. Le lecteur observe les relations se nouer et se dénouer au fur et à mesure entre ces deux femmes qui s'affrontent chacune avec ses armes dans ce huis-clos qui glace le sang !!!



Ce livre a reçu le Prix Roman policier au festival de Cognac 2002