mercredi 6 novembre 2013

Pourquoi être heureux quand on peut être normal de Jeanette WINTERSON

Points, 17/11/2011, 350 pages.
Lu du 1er au 6 novembre 2013.


Abandonnée à la naissance, Jeanette Winterson est recueillie par un couple de pencôtistes de Manchester. Sa mère adoptive, Mrs Winterson, ne sait pas aimer. Cette femme dépressive, violente et dévote est enfermée dans une solitude qu’elle veut étendre à sa fille. Adolescente, Jeanette s’émancipe grâce à la littérature et la sexualité, deux chemins à bannir pour sa mère. Dans cette autobiographie pleine de fantaisie et de férocité, elle raconte avec humour l’histoire de sa quête du bonheur.

Mon avis : C'est la 2ème fois que j'ai la chance de gagner un livre avec la Masse critique de Babelio. Et voilà un 2ème roman autobiographique de découvert grâce à eux. 
Pour tout vous dire, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans. L'auteure explore son passé pour construire son avenir et ayant été adopté la question n'est pas simple. Le récit est donc dans un premier temps, chaotique, désorganisé, passant une idée à une autre,... si bien que j'ai faillit l'abandonner, d'autant qu'on arrivait au bout du temps imparti. Mais j'aime tenir mes engagements et je me suis accrochée.
J'ai finalement lu les 2/3du livre en 2 jours !!! Même s'il ne restera pas dans mes souvenirs comme un livre grandiose, j'ai finit pas m'attacher à la jeune fille/femme en pleine recherche d'identité. La construction du soi passe par ce que l'on a été au départ, j'en suis convaincue, tout comme le découvre l'héroïne. 

 "En naissant, je suis devenue le coin visible d'une carte pliée. 
La carte offre plus d'un itinéraire. Plus d'une destination. La carte, ce moi qui se déplie, ne conduit nulle part en particulier.La flèche qui indique VOUS ETES ICI est votre première coordonnée. Il y a bien des choses qu'on ne peut changer quand on est enfant. Mais on peut au moins faire son sac en prévision du voyage."

Le récit est parfois choquant, dérangeant mais dans combien de situations semblable à d'autres histoires de famille. Jeanette Winterson ouvre aux lecteurs la porte de son intérieur, de son cœur et surtout de sa tête.
Dans ce livre, on découvre également l'Angleterre des années 60, l'après-guerre, l'arrivée de M. Thatcher,...




Merci à Babelio pour cette découverte :



Ce livre a reçu le Prix Marie-Claire 2012
et fait partie de la sélection 2014 pour le Prix du meilleur Roman des lecteurs de Points

Avec cette auteure, je valide la lettre W du challenge