jeudi 13 février 2014

Au revoir là-haut de Pierre LEMAITRE

Albin Michel, 21/08/2013, 576 pages.
Lu du 1er au 13 février 2014.

« Pour le commerce, la guerre présente beaucoup d’avantages, même après. »

Sur les ruines du plus grand carnage du XXe siècle, deux rescapés des tranchées, passablement abîmés, prennent leur revanche en réalisant une escroquerie aussi spectaculaire qu’amorale. Des sentiers de la gloire à la subversion de la patrie victorieuse, ils vont découvrir que la France ne plaisante pas avec ses morts…
Fresque d’une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d’évocation, Au revoir là-haut est le grand roman de l’après-guerre de 14, de l’illusion de l’armistice, de l’État qui glorifie ses disparus et se débarrasse de vivants trop encombrants, de l’abomination érigée en vertu.
Dans l’atmosphère crépusculaire des lendemains qui déchantent, peuplée de misérables pantins et de lâches reçus en héros, Pierre Lemaitre compose la grande tragédie de cette génération perdue avec un talent et une maîtrise impressionnants.

Mon avis : J'ai découvert l'écriture et le style de Pierre Lemaitre dans son thriller Alex qui m'avait beaucoup plu.
Maîtrisant le changement de décor complet, cette fois-ci c'est une plongée dans l'après-guerre que nous propose l'auteur. La Première Guerre mondiale s'est achevée et deux soldats, échappant de peu à la mort, se retrouve frères d'arme par la force des choses et surtout des évènements. S'en suit une véritable épopée rebondissante d'évènements qui vont lier et sceller leur précaire amitié. 
Après avoir vécu tant d'horreurs sur le front, comment vit-on ? Comment se reconstruit-on ? Qui devient-on ? Que deviennent ceux qui nous aimaient ? Tant de questions auxquelles P. Lemaitre propose un début de réponse sous la forme d'une histoire rocambolesque basée sur des faits réels et une trame tout à fait prenante. 
Une lecture que l'on déguste tant elle est riche de personnages hauts en couleur et en personnalité, finement décryptés, en analyse de la reconstruction d'un pays après un tel évènement, en manœuvres politiques (malheureusement toujours d'actualité, difficile de penser que l'Homme changera un jour) mais riche en vies, en amitiés et en amours.


Avec cet auteur, je valide la lettre L du challenge

Ce livre a reçu le Prix du roman France télévision et le Goncourt en 2013