samedi 1 mars 2014

Chansons douces de Sandrine VILLERS

Bruit blanc, 08/11/2012, 585 pages.
Lu du 22 au 25 février 2014.


Le célibat dans tous ses états !
Après avoir quitté l’homme auprès de qui elle s’ennuyait depuis plusieurs années, Delphine Rivière, séduisante chef d’entreprise de trente-neuf ans habitant Levallois-Perret, souhaite refaire sa vie. Comment, quand et avec qui ? Voilà tout le sujet du roman. Si quitter un homme qu’on n’aime plus est chose relativement aisée de nos jours, trouver celui que l’on va aimer, relève du parcours du combattant, alors que les moyens de rencontre ne se sont jamais autant multipliés. S’essayant au speed dating et autres blind dates, sites internet, dîners de célibataires, clubs pour solos, vacances pour adultes, et soirées entre filles, Delphine découvre tout un monde qu’elle ne connaissait pas avec ses codes, ses absurdités et ses imprévus, pour en devenir une experte chevronnée. Brossant avec humour, cruauté et tendresse, le tableau d’un phénomène de société en plein essor, l’auteur décortique les mécanismes de nos paradoxes, où constamment s’entrechoquent la quête de l’amour durable et l’attrait du zapping affectif, la dichotomie entre le réel et le virtuel, la solitude et la multitude.
Construit comme une compilation de chansons douces internationales, ce livre est aussi et surtout un hymne à l’universalité de l’amour et à sa modernité toujours renouvelée.


Mon avis : Le challenge de Calypso "Un mot des titres" permet de découvrir de nouveaux titres. Cette fois-ci, c'est le mot chanson que doit contenir le titre de notre livre. Après une recherche rapide dans ma vertigineuse PAL, aucun livre ne porte ce nom... Un petit tour sur mon distributeur de livre d'occas' préféré (priceminister pour ne pas le citer), me voilà avec ce livre.
1ère surprise : il est comme neuf !!! J'ose à peine tourner les pages et surtout fendre la couverture de peur d'y laisser un pli.
2ème surprise : la couverture ! Ah les fameux cadenas du Pont des Arts !!! Pour les nons-parisiens, c'est sur les grilles de ce pont mythique que les amoureux, maintenant du monde entier, viennent accrocher un cadenas, signe du scellement de leur amour, et jeter la clé dans la Seine (je m'amuse à chaque fois à imaginer la pile de clé en dessous du pont).
3ème surprise : les chapitres sont intitulés par un titre de chanson et à la fin du livre on peut retrouver la liste de tous les titres évoqués tout au long du livre. Il manque juste le lien pour les écouter au fur et à mesure de sa lecture. Mais maintenant que vous le savez, vous pouvez vous préparer une playlist !!!
4ème surprise : le style de l'auteur. Découverte totale mais plaisir total également. Alors qu'à la lecture de la 4ème de couverture, on s'attend à un énième livre de Bit lit, que neni !!! L'auteur raconte les frasques de son héroïne, Delphine, avec maturité et humour.
5ème surprise : le récit. Autant vous l'avouez de suite par moment je ne me suis vraiment reconnue dans cette trentaine en pleine période de remontage de pente après une rupture bien comme il faut. Des soirées entre copines, analyse des couples de son entourage, relation mère/fille (et même grand-mère/petite-fille), soirées déchainées, club et sites de rencontre, ... tout passe à la moulinette de Sandrine Villers pour notre plus grand régal. On pourrait même s'étonner du choix du titre car même si on dit que "les histoires d'amour finissent mal en général", elles sont loin d'être des "chansons douces".



Avec ce titre, je valide ma participation à la session Chanson

Avec cette auteure, je valide la lettre V