mardi 15 avril 2014

La voleuse de livre de Markus ZUSAK

Pocket, 15/03/2007, 564 pages.
Lu du 21 au 31 mars 2014.

Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité.
Liesel Meminger y est parvenue.
Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée.
Est-ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ? Ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret... Celui qui l'a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : la Voleuse de livres...

Mon avis : La Seconde Guerre mondiale a laissé des traces dans notre Histoire qui ne pourront jamais s'effacer. Après avoir connu les horreurs du 1er conflit mondial, la population découvre que le Mal peut encore aller plus loin. Le quotidien, la vie de tous les jours, les habitudes et routines, tout volent en éclat au fur et à mesure des évènements tragiques. Une période qui ne peut rester dans l'oubli.
L'originalité de ce livre est le fait que ce soit la Mort elle-même, non dénuée d'un certain humour, la narratrice, au contraire du titre accrocheur. 
Déjà bien ballotée par la Vie, Liesel découvre l'abandon, la Mort et les évènements liés au conflit mondial ne vont pas la ménager non plus. Toutefois, même si la Mort l'a suit d'un œil, elle résiste, se défend et traverse le conflit avec une certaine maturité et toute, ou presque, son innocence de petite/jeune fille.
Alors que les évènements ne s'y prêtent pas le moindre du monde, Liesel découvre la lecture, les premiers balbutiements de la combinatoire et enfin le plaisir de lire grâce à trois personnages clés : son père adoptif, un juif caché dans leur cave et la mystérieuse femme du maire. Par pur fruit du hasard, les livres se mettent à cheminer sur sa route et lui permettent de survivre dans ce tumulte.
L’innocence, l'enfance heureuse, les premières amitiés et amours sont vite bafoués par l'Histoire et l'objectif n'est plus de vivre mais de survivre.

 Avec ce livre, je valide ma participation pour la session "livre"

 Avec cet auteur, je valide la lettre Z du challenge ABC critiques de Babelio
 

Markus Zusak est né le 1 janvier 1975 à Sydney (Australie).



Ce livre a été adapté au cinéma le 5 février 2014 :





 Et rentre donc dans le challenge La littérature fait son cinéma :