mercredi 6 août 2014

Le festin du serpent de Ghislain GILBERTI

AC Editions, 11/04/2013, 380 pages
Lu du 31 juillet au 05 août 2014

Cécile Sanchez est l’étoile montante de la police judiciaire où elle dirige une section spéciale qui traque les criminels les plus dangereux de l’hexagone. Pour la première fois de sa carrière, elle a l'impression d'être dans une impasse et doit remettre en question ses méthodes. Sur la piste d'un éventreur de femmes, elle se heurte à un paradoxe : la brutalité et le caractère pervers des crimes pointent vers un tueur en série. Mais elle croit deviner dans le protocole macabre un caractère dépassionné et pragmatique qui ne cadre pas.
Ange-Marie Barthélemy est un membre d’élite de l’antiterrorisme. Depuis 2004, il pourchasse sans relâche un commando islamiste qui imprime sa trace sanglante dans toute l'Europe. Ce groupe nomade qui signe ses méfaits du nom An-Naziate, les anges arracheurs d’âmes, échappe pour l’enquêteur à tout grille classique de lecture, rappelant davantage la bande à Bader que les cellules d’Al Qaida.
Deux affaires délicates et apparemment sans rapport qui vont pourtant s'entrecroiser. Et si chacun des deux enquêteurs possédait sans le savoir un morceau de la clef de cette énigme sanglante ?

Mon avis : Proposé en lecture commune par le groupe Read sur facebook pour le mois de juillet, pour une fois malgré la fin du mois annoncé, je n'ai pas résisté à m'y plonger... Et grand bien m'a fait !!!
 Mon compagnon est un grand fan de toutes les séries de ce type, ce qui est loin d'être mon cas et qui bien souvent me permet une bonne soirée de lecture. Malgré tout, j'ai littéralement été happé par la plume qui, telle la langue du serpent, est aussi acérée que vive de G. Gilberti.
L'abécédaire de toutes les sections judiciaires et policières défilent dans ces quelques 380 pages et c'est toute la machine judiciaire qui se met en branle pour débusquer un tueur, monstrueux à souhait (pour les amateurs du genre), et démanteler des cellules terroristes.
Alors que les deux enquêtes démarrent, le lecteur peut légitimement se demander où bien l'auteur a prévu de l'embarquer voire de le balader... Et si quelques indices finement amenés permettent de lever un peu le voile de l'intrigue (où se cache donc le serpent ???), on découvre bien vite qu'on est bien loin du compte... Et que dire du final ? Tout y est savamment orchestré (enfin de mon point de vue qui est loin d'être expert) mais on se laisse prendre à l'action qui ne manque pas de rebondissements...
Les personnages sont saisissants et l'on s'attache très vite à ses caractères bien trempés. Entre relations professionnelles et passés personnels tout autant tumultueux, G. Gilberti manie sa plume de main de maître pour conquérir son lecteur et ne lui laisser peu de répit.
Conquise à en redemander encore 
(bonne nouvelle, il y a encore deux ouvrages dans la bibliographie de Ghislain Gilberti), 
je l'ai assurément été et cette lecture est un vrai coup de cœur !!!





Ce livre a reçu
le prix du livre France-Bleu Franc-Comtois 2013,
le Prix découverte Polars Pourpres  
et a été finaliste du Prix du meilleur polar francophone

Avec ce titre, je valide la catégorie ANIMAL du challenge



J'ai lu ce livre sur support numérique :