vendredi 7 novembre 2014

X de Sébastien TEISSIER

Nouveau monde Éditions,01/2014, 240 pages
Lu le 7 novembre 2014

Banlieue parisienne, 23h15. Lucas Moriani, agent de la police scientifique, se rend sur une scène de crime. Arrivé sur place, il est seul et éprouve une gêne incompréhensible devant la victime égorgée.
Pourquoi cet agent expérimenté ne parvient-il pas à retrouver sa routine ?  Pourquoi aucun autre policier ne se trouve sur les lieux ? Son téléphone garde la trace de l'appel de l'inspecteur l'ayant envoyé sur place mais le numéro est masqué. Quel est son nom déjà ?
Rapidement, Lucas Moriani réalisera les raisons de son trouble et prendra la mesure de l'horreur qui l'entoure.
Acteur contre son gré d’une grotesque comédie, la vie de l'agent bascule. Ses souvenirs ne correspondent plus à aucune réalité. La démence est-elle la seule explication rationnelle ? Lucas Moriani va enquêter sur la victime et sur lui-même pour décrypter l’énigme la plus complexe de sa carrière. Mais la vérité aura un prix.

Mon avis : C'était la pleine lune hier, et donc insomnie pour moi. Comble pour une lectrice qui n'arrive pas à trouver le sommeil : avoir laisser sa liseuse sur le canapé au rez-de-chaussée... Je farfouille dans mon téléphone, retrouve la liste de mes LC du mois et dans mon application Kindle cette fameuse couverture qui accroche mon regard.
Je clique et me voilà en plein dans cette intrigue magistralement orchestrée !!! 
Les personnages sont à peine dessinés, le décor à peine planté que déjà les premières questions fusent, autant que pour le premier héros de l'histoire qui se retrouve dans un appartement vide, un cadavre sous les yeux. De chapitre en chapitre, les différents protagonistes apparaissent dans un ballet savamment chorégraphié. La valse emporte bien vite le lecteur puisque c'est la moitié du livre que j'ai avalé en ces heures nocturnes mais j'en sais difficilement plus sur ce Lucas.
Le matin pointe son nez accompagné d'une bonne pluie... Tenant de me remettre de ma courte nuit, je rebascule dans la seconde moitié avide d'en connaître le dénouement... Bien m'en a pris et une belle claque au final.
En quelques 240 pages et si peu de mots, Sébastien Teissier boucle une intrigue magistrale !!! Les ingrédients sont là et pourtant quelque chose nous échappe pour mieux nous surprendre. Vous en parlez plus serait trahir la plume de l'auteur. Pas de fioritures, pas de faux-semblants ou de points de détails à rallonge, le style de S. Teissier tranche dans le vif à la manière de la lame de la couverture. La fin... psychologique renversante, criminellement dérangeante, littéralement engageante (une suite est d'ailleurs prévue me semble-t-il et on ne peut avoir qu'hâte de la découvrir).

L'interview de l'auteur par Yvan, c'est par ici !!! 
Et sa chronique ici !!!
La chronique de Foumette, c'est par !!!