jeudi 12 mars 2015

Le jour des morts de Nicolas LEBEL





Marabooks, 21/05/2014, 384 pages
Lu du 5 au 10 mars 2015

Paris à la Toussaint. Le capitaine Mehrlicht, les lieutenants Dossantos et Latour sont appelés à l'hôpital Saint-Antoine : un patient vient d'y être empoisonné. Le lendemain, c'est une famille entière qui est retrouvée sans vie dans un appartement des Champs-Élysées. Puis un couple de retraités à Courbevoie... Tandis que les cadavres bleutés s'empilent, la France prend peur : celle qu'on surnomme bientôt l'Empoisonneuse est à l’œuvre et semble au hasard décimer des familles aux quatre coins de France depuis plus de quarante ans. Les médias s'enflamment alors que la police tarde à arrêter la coupable et à fournir des réponses : qui est cette jeune femme d'une trentaine d'années que de nombreux témoins ont croisée ? Comment peut-elle tuer depuis quarante ans et en paraître trente ? Surtout, qui parmi nous sera sa prochaine victime ? Dans la tornade médiatique et la vindicte populaire, chacun reconnaît la tueuse : elle est une voisine, une sœur, une ex, et la chasse aux sorcières s'organise. Mais derrière l'Empoisonneuse, c'est la Mort elle-même qui est à l’œuvre, patiente et inexorable : nul ne lui échappera.


Mon avis : Le lecteur retrouve avec plaisir la brigade du capitaine Mehrlicht découvert dans L'heure des fous.
Si le début de l'intrigue et Jacques m'ont fait bien rire, la suite m'a plongé dans une enquête particulièrement bien ficelée et menée tambour battant par l'équipe policière.
Nicolas Lebel réunit tous les ingrédients d'un bon polar et même si le 1er cadavre peut se faire attendre, le lecteur est déjà pris en flagrant délit de page-turner. 
J'ai particulièrement apprécié le détail autour du collecteur (ou plutôt du chercheur de trésors livresques si je peux l'appeler ainsi), son amour des belles choses et de la rareté. Une vraie passion comme il s'en fait de moins de moins.
On s'attache aux différents personnages de la brigade qui se dévoilent au fur et à mesure de l'enquête car au-delà de la question de la sécurité du pays, c'est leurs propres vies qui est bousculées à différents degrés, les rendant encore plus humain.
C'est donc un vrai coup de cœur pour moi !!!


Avec ce titre, je valide la catégorie MORT du challenge

Les avis des copains, c'est par ici :