lundi 15 avril 2013

Mange prie aime d'Elizabeth GILBERT

Livre de poche, 13/05/2009, 512 pages.
Lu du 20 au 27 mars 2013.
 
A trente et un ans, Elizabeth possède tout ce qu’une femme peut souhaiter : un mari dévoué, une belle maison, une carrière prometteuse. Pourtant, elle est rongée par l’angoisse et le doute.
Un divorce, une dépression et une liaison désastreuse la laissent encore plus désemparée. Elle décide alors de tout plaquer pour partir seule à travers le monde !
En Italie, elle goûte aux délices de la dolce vita et prend les « douze kilos les plus heureux de sa vie » ; en Inde, ashram et rigueur ascétique l’aident à discipliner son esprit et, en Indonésie, elle cherche à réconcilier son corps et son âme pour trouver cet équilibre qu’on appelle le bonheur…
Et qui n’a jamais rêvé de changer de vie ?

Mon avis : J'ai vu le film au cinéma qui m'avait beaucoup plu (quand on apprécie Julia Roberts, c'est déjà un bon début. J'ai donc acheté le livre mais il restait dans le fond de ma PAL. Et puis le challenge Un mot des titres de Calypso pour le mois d'Avril proposait le mot "rêve", et le voila qui remonte dans les premiers ! J'ai adoré la 1ère partie "Mange", qui m'a rappelé notre séjour à Rome dont nous avons pas pu profiter autant qu'Elizabeth mais nous comptons bien y retourner un jour. Il est vrai qu'après une rupture sentimentale, on se remet beaucoup en question, sans aller jusqu'à planifier un tel voyage, après une telle chute, il faut remonter la pente et à chacun(e) sa méthode. J'ai un peu survolé la 2nde "Prie" car il faut bien vous l'avouez la religion et moi ça fait deux, et même si la méditation me tenterait bien, le côté spirituel me dépasse un peu. La 3ème partie "Aime" m'a paru plus courte que dans le film. Dans l'ensemble, c'est donc un livre qui traite de la reconstruction personnelle. Seraient-on capable d'en faire autant ? Partir au bout du monde, aller vers des inconnus, changer de pays, de mode de vie ? A chacun(e) sa réponse ? Pour ma part, pourquoi pas ?