samedi 31 août 2013

Une place à prendre de J.K. ROWLING

Grasset, 28/09/2012, 682 pages.
Lu du 1er au 8 août 2013.



Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable.

Mon avis : Qui n'a jamais rêvé d'être une petite souris qui se glisse partout et qui découvre tout ? C'est ce que nous propose J.K. Rowling dans son 1er livre pour adultes, après la série, au succès mondial, des Harry Potter. Pagford semble être une petite bourgade tout ce qu'il y a de plus simple. Mais voilà que l'un des membres du conseil local décède d'une crise cardiaque du jour au lendemain. La place est donc à prendre, son siège au conseil, poste de pouvoir ? Alors que le drame touche à peine les habitants, tous leurs petits secrets ressortent et les amitiés, et autres relations, se lient et se délient toujours avec plus de croustillant à se mettre sous la dent du lecteur. 
Au fil des premiers chapitres, les personnages se dévoilent, se caractérisent et c'est où, je pense, que J.K. Rowling risque de perdre quelques lecteurs. Mais passé cette présentation riche en détails, traits de caractère et personnages hauts en couleur, l'histoire se met tranquillement en place et l'on est happé au cœur de cette bourgade so british ! Seul bémol : une cartographie des lieux et des personnages permettraient au lecteur de s'y retrouver un peu plus rapidement.
Les problèmes soulevés sont on ne peut plus classiques : relations parents-enfants, amitiés (entre adultes et entre adolescents), premiers émois, relations adultères, relations de pouvoir, cité, drogue et difficultés sociales,... Autant de thèmes qui pourrait placer ce livre a presque n'importe quelle époque.
Je me suis donc laissée embarquer par la plume de l'auteur pour laquelle j'ai retrouvé avec plaisir la richesse du vocabulaire et le sens du détail qui m'avait déjà frappé dans les Harry Potter.
La fin, et quelle fin, je ne l'ai pas vu venir une seconde, elle m'a choqué, interpellé et vraiment surprise. Il serait difficile de vous en dire plus sans dévoiler quelque chose alors motus et à vous de la découvrir...



Merci à Natiora qui m'a permit de découvrir ce livre qui me tentait depuis quelques temps
 et à Martine de me l'avoir gentiment prêté !!!
La chronique de Natiora, c'est par ici !!!