lundi 16 mars 2015

Une photo, quelques mots #5


Sur son blog Bric à Book, Leiboona donne rdv chaque lundi pour un atelier d'écriture.

J'ai découvert ce rdv par l'intermédiaire de Sabine du blog du petit carré jaune.
Késako ?
Leiboona propose chaque mardi une photo 
et invite ses lecteurs à écrire un texte d'une quinzaine de lignes à partir de cette photo.




Avoir grandi sur les bateaux amarrés au port et ne pas avoir le pied marin, un comble me direz-vous ? Et pourtant, c'est bien le mal qui m'habite.
Petit, je suivais mon père dès son retour au port, j'aidais comme je pouvais, je me faufilais entre les jambes des pêcheurs et ramassais tout ce que mes petits bras pouvaient porter.
A la délicate question "Tu f'ras quoi plus tard ?", je répondais inlassablement : "pêcheur ou marin comme mon père", avec la fierté dans les yeux et l'envie dans le cœur.
Mais d'année en année mon mal empirait me laissant complètement désemparé.
Je bricolais comme je pouvais, je rafistolais les filets comme mon père me l'avait appris, je vendais le poisson fraîchement pêché, prenant mon mal en patience le vague à l'âme.
Et puis un jour, ce fut la révélation... alors qu'un maître d’œuvre cherchait un apprenti, je découvris la peinture et toutes ces couleurs qui font d'une simple coque de bois, un chalutier, un voilier ou un navire de pêche. Ainsi, mon destin fut scellé, je serai peintre de bateaux !!!