dimanche 19 avril 2015

Immondanités de Gilles CAILLOT





Édition limitée Lune écarlate, 2012, 329 pages
Lu du 11 au 17 mars 2015


Devant eux, sur plusieurs mètres carrés, une forêt de corps pétrifiés attend le retour de son boucher. Avant de partir, leur regard se porte sur le plus petit du lot. Un mètre trente maximum. Vu le squelette, il s'agit d'une fillette d'une dizaine d'années...
Le cannibalisme...
Une horreur absolue, mais une triste réalité. Massimo Zanetti et Anicet Chabrol, deux flics que tout sépare, vont mener l'enquête tambour battant.
La réalité est-elle encore pire que ce qu'ils viennent de découvrir ?
Des enlèvements suspects, des indices qui les amènent dans le milieu de la prostitution et du sadomasochisme, un ethnologue à la mémoire défaillante. Le chemin qu'ils devront suivre s'apparente à une descente aux enfers, les plongeant dans la monstruosité de l'être humain depuis la nuit des temps.
En sortiront-ils indemnes ?



Mon avis : Il n'y a pas à dire c'est toujours un grand plaisir de retrouver la plume de M. Caillot !!! Et du coup, pour cet opus, le capitaine Zanetti, pauvre marionnette que l'auteur manipule à sa guise.
La couverture annonce la couleur d'entrée de jeu, âme sensible s'abstenir !!! Le sujet du jour est le cannibalisme. Sujet parfois tabou, souvent mystique, Gilles Caillot parsème son polar de petits points culturels fort appréciables. Je me suis rendue compte que je n'en connaissais que très peu sur le sujet et ce petit cours anthropologie à la sauce polar m'a encore plus accroché.
Un nouveau larron entre dans la danse de notre capitaine Massimo pour le seconder dans une enquête qui va rapidement les mettre en danger jusqu'au point de non retour (il vous faudra le lire pour en savoir davantage). Les assassins repoussent les limites de l'entendable et surtout de l'imaginaire... Rien n'est écarté sous le stylo et dans la tête de Gilles Caillot mais il signe un sacré polar à chaque fois !!!