mercredi 6 mai 2015

La chambre d'Hannah de Stéphane BELLAT

Rebelle éditions, 12/2014, 302 pages
Lu du 21 au 23 avril 2015
Paris, février 1992. Pierre, 11 ans, est malheureux, coincé entre une vie terne et des parents qui se déchirent quotidiennement. Seul dans sa chambre, il rêve d’un frère ou d’une sœur qui viendrait rompre sa solitude.
Paris, février 1942.
Hannah, 11 ans, étouffe dans l’espace confiné de son appartement, mise à l’écart parce qu’elle est juive.
Leurs routes n’auraient jamais dû se croiser. Et pourtant, c’est arrivé. Car il existe entre eux un lien plus fort que le temps et la folie des hommes.

Mon avis : Après avoir lu tant de chroniques et d'avis positifs sur ce livre, le voici enfin entre mes mains. Une précision toutefois, j'ai lu la 1ère version et il faudra que je lise cette nouvelle édition pour voir la différence entre les deux.
La Seconde guerre mondiale a été une période terrible pour l'être humain. Des évènements dramatiques et absolument inimaginables se sont déroulés sur ces quelques années.
Cet "épisode" de notre Histoire commence à être abordé en fin de primaire et il est parfois assez difficile de faire comprendre les enjeux de cette guerre et ses tragiques évènements à de si jeunes enfants.
En lisant la 4ème de couverture, je me suis dis que je tenais peut-être le livre à faire lire aux jeunes générations pour leur permettre de visualiser davantage cette sombre période. Je mettrai juste un bémol : le "suicide" ou du moins l'envie de commettre cet acte me réfrène finalement pour le faire lire à des enfants du même âge ou plus jeune que Pierre.
La rencontre de ces deux enfants est une formidable manière de raconter l'Histoire. Leurs mots, leurs regards sur les évènements sont assez bouleversants car ils renvoient au fait que les enfants non plus n'ont pas été épargné par cette Guerre. Leur innocence accentue encore plus notre ressentiment sur les différents évènements.
Il y a beaucoup de douceur et d'émotion dans la plume de Stéphane Bellat qui fait de ses deux protagonistes de véritables compagnons de voyage. On ne peut lâcher ce livre sans l'envie de savoir la suite de leur périple, de leur voyage à travers le temps et l'espace.
Le cœur du lecteur est bien malmené et s'attache très facilement aux différents personnages chacun saisis avec une vive personnalité et que l'on imagine très facilement.
Certes, la rencontre de ces deux enfants est purement imaginaire mais on oublie très vite ce détail par la richesse de leurs échanges, par leur volonté de sauver Hannah et ses proches.
La couverture montre bien cette douceur, cette atmosphère douceâtre qui se créée entre les deux enfants à l'opposé du monde si noir d'Hannah.
N'hésitez pas une seconde et allez vite découvrir la belle histoire de d'Hannah et de Pierre.